Un rassemblement de grande ampleur à Akhalkhalak, Géorgie Retour à la page d'accueilPlan du siteLiens
 

Accueil
News, Infos, Agenda

 

Actualités

 

News

 

La Lettre de l'ADL

 

Agenda, activités, culture

 

Infos Europe, Turquie

 

Infos d'Arménie

 

Documents

 

Questions/réponses
La Cause Arménienne

 

Communiqués

 

Infos

 

Le Mouvement Arménophile

 

Le Génocide

 

Le Négationnisme

 

Archives

 

Petitions
Histoire

 

Les racines

 

Contemporaine
Liens
Contacts

 

Sections

 

Bureau

 

Couriel des Internautes
RECHERCHE
Un rassemblement de grande ampleur à Akhalkhalak, Géorgie 14/09/2002
Un rassemblement de grande ampleur s’est déroulé aujourd’hui, jeudi 12 septembre, à Akhalkhalak pour manifester contre la fermeture de la base militaire russe n° 62.
 
Cette manifestation a réuni plus de cinq mille personnes à l’appel du Parti Virk. A cet occasion, David Rastakian, coprésident de ce Parti arménien - que les autorités géorgiennes refuse d’enregistrer officiellement pour l’empêcher de participer aux élections locales et législatives -, a précisé que son organisation avait adressé une lettre officielle aux Présidents arménien, géorgien et russe, pour demander à chacun d’eux de ne pas précipiter la fermeture de la base militaire, car cela risquerait d’aggraver considérablement les problèmes sociaux et économiques des habitants du Djavakhk.

Par ailleurs, cette base militaire représente depuis 1828 l’unique garantie que les militaires turcs ne prendront pas le Djavakhk à la demande des autorités géorgiennes pour remplacer l’armée russe ou, plus vraisemblablement, par la force des armes. Cette dernière perspective est inquiétante pour la sécurité de tous les Arméniens vivants dans le sud du Caucase (Républiques d’Arménie et du Haut-Karabagh inclues). Les Arméniens de Géorgie estiment, en effet, que le gouvernement géorgien ne peut pas assurer leur sécurité collective.

Ainsi, des slogans tels que « Nous n’échangerons pas la Russie contre la Turquie. » et « L’OTAN n’a rien à faire au Djavakhk. » ont été scandés par les manifestants comme pour bien indiquer à la Géorgie, mais également et surtout, à l’Arménie et à la Russie, dans quel état d’esprit se trouvent les Arméniens de Géorgie ( surtout depuis qu’il est clairement avéré que, uniquement à cause de l’intransigeance turque sur le règlement de la Cause arménienne par des voies politiques, les pays occidentaux se sont engagés auprès de la Turquie à réaliser les grands chantiers pétroliers régionaux sans tenir compte des intérêts du peuple arménien.)

Mais rien n’est perdu d’avance puisque les conséquence d’une éventuelle guerre préventive - anglo-américaine ou mondiale - contre l’Irak bouleversera une nouvelle fois la donne géopolitique régionale. Alors, pour quelques années encore, le peuple arménien aura un nouveau répit qu'il devra immédiatement mettre à profit pour renforcer sa présence millénaire dans la région stratégique du sud du Caucase, condition sine qua non  pour briser l’intransigeance turque et accélérer le réglement de la Cause arménienne.

De notre envoyé spécial en Géorgie - Tiflis, le 12 septembre 2002 -http://www.armeninews.com
retour ...