Le Génocide Retour à la page d'accueilPlan du siteLiens
 

Accueil
News, Infos, Agenda

 

Actualités

 

News

 

La Lettre de l'ADL

 

Agenda, activités, culture

 

Infos Europe, Turquie

 

Infos d'Arménie

 

Documents

 

Questions/réponses
La Cause Arménienne

 

Communiqués

 

Infos

 

Le Mouvement Arménophile

 

Le Génocide

 

Le Négationnisme

 

Archives

 

Petitions
Histoire

 

Les racines

 

Contemporaine
Liens
Contacts

 

Sections

 

Bureau

 

Couriel des Internautes
RECHERCHE
L'objectif du parti ADL Ramgavar-Azadagan concernant le Génocide de 1915.
Cliquez pour agrandir l'image 
 
 
Obtenir à travers les Etats et diverses organisations,
 
la reconaissance du Génocide Arménien et de ses conséquences
 
par les instances internationales, 
 
ainsi que par la Turquie.
 


Le Génocide de 1915
 Une brève histoire de la Question arménienne
Si le gros du travail du génocide avait été fait par Abdul Hamid et les Jeunes Turcs, c'est bien Kemal Atatürk qui l'a parachevé en s'appropriant, en même temps, tous les biens nationaux et individuels des Arméniens. Depuis, tous les gouvernements successifs de la République turque, fondée sur les ruines de l'Arménie, ont toujours nié la culpabilité de la Turquie dans le génocide des Arméniens.

  

Une brève histoire de la question arménienne.pdf
Poids : 34 Ko - Dernière mise à jour le 27/07/2003
Un extrait du livre Le Golgotha de l'Arménie Mineure de Jean Guréghian


 
 Itinérarires principaux des déportations du genocide de 1915

  

Itinérarires principaux des déportations du genocide de 1915 (PDF)
Poids : 175 Ko - Dernière mise à jour le 20/07/2002
Carte extraite du livre de J. Guréghian, "Le Golgotha de l'Arménie Mineure", Edition l'Harmattan, 1999



Témoignages
 Autoportrait d'Aram en 1921, à l'orphelinat
Témoignage d'Aram Guréghian
devant le Tribunal des peuples, à la Sorbonne, le 13 avril 1984.

 
"Dès le lendemain, après seulement une heure de marche, le désert commençait et le spectacle qui se présentait à nos yeux était terrifiant. Il y avait des cadavres d'Arméniens par milliers, par dizaines de milliers, à perte de vue. Leurs corps étaient souvent affreusement mutilés et gonflés sous le soleil. Ils faisaient  tous partie des convois précédents. L'odeur nauséabonde rendait l'air irrespirable …On entendait aussi les gémissements des mourants, et on avait l'impression que le ciel faisiat écho à ces gémissements. "

 
Extrait du livre de Jean Varoujean Guréghian, " Le Golgotha de l'Arménie Mineure ", edité par l'Harmattan, 1999